Bienvenue sur le nouveau site internet Restek ! Parcourez-le et n'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires.

A compter du 30 juin 2021, votre navigateur ne sera plus pris en charge par Restek.com.
Pour continuer à le consulter et utiliser les fonctionnalités qu'il propose, nous vous suggérons d'installer un navigateur à jour. En savoir plus.

Déclaration à propos de l'esclavage moderne

  • Partager :

L’esclavage moderne inclut tous les types d’esclavage, de servitude, de travail forcé et de traite des êtres humains. Chez Restek, nous avons conscience de ce problème grandissant et nous le prenons très au sérieux. Restek s’oppose à l’esclavage moderne sous toutes ses formes et applique le principe de "tolérance zéro" à tous les niveaux de son activité et de sa chaîne logistique. Restek applique des mesures pour s’assurer que les organismes de sa chaîne logistique ont bonne réputation et respectent les lois applicables, y compris celles qui ont trait à l’esclavage moderne et à la traite des êtres humains.

Restek est détenue à 100% par ses salariés. C’est l’un des principaux développeurs et fabricants de colonnes de chromatographie, de produits pour la préparation et le prélèvement d’échantillons, d’étalons certifiés et d’accessoires pour les instruments. Restek dispose de bureaux de vente directe en Chine, en France, en Allemagne, en Italie, au Japon, au Royaume-Uni et en Espagne, ainsi qu'un réseau de distribution au service des analystes de plus de 100 pays à travers les six continents. Restek a été créée en 1985 avant de se développer pour devenir un organisme mondial ayant des employés dans le monde entier. Les chaînes logistiques mondiales de Restek et ses divers fournisseurs lui permettent de proposer à ses clients des biens et des services de grande qualité.

Les mesures mises en place par Restek pour lutter contre l’esclavage moderne et la traite des êtres humains comprennent les éléments suivants :

  • Une clause de conformité aux lois contre l’esclavage moderne et la traite des êtres humains est incluse dans les accords et les contrats d’approvisionnement.
  • Lors du processus de certification des nouveaux fournisseurs, ces derniers ont l’obligation de remplir un questionnaire contenant un engagement à évaluer leurs propres opérations et leur chaîne logistique pour repérer les indices évoquant l’esclavage moderne, et à prendre des mesures appropriées en cas de problème.
  • Tout fournisseur recevant des bons de commande de Restek doit respecter nos Conditions générales, lesquelles exigent le respect des lois et obligations de lutte contre l’esclavage moderne et la traite des êtres humains.
  • Restek organise des audits de qualité périodiques chez ses principaux fournisseurs. Ces audits incluent des entretiens avec les ouvriers et la direction, une inspection des installations de production et une étude de la documentation. Si des problèmes sont repérés, Restek exige du fournisseur qu’il améliore la situation et résolve ces problèmes immédiatement. À défaut de rectification dans un délai raisonnable, la relation est réévaluée et peut-être terminée.
  • Restek effectue annuellement une inspection et une évaluation des risques au sein du processus d’approvisionnement et des fournisseurs en exercice pour vérifier que l’approvisionnement n’a pas lieu auprès de fournisseurs douteux ou de régions douteuses.
  • Restek forme ses employés du monde entier pour les sensibiliser aux risques et aux impacts de l’esclavage moderne et de la traite des êtres humains dans ses propres opérations et dans celles de ses fournisseurs.

Cette déclaration a été approuvée par le conseil d’administration de Restek Corporation, et le conseil a autorisé Bryan Wolcott (PDG) à signer la déclaration au nom de Restek Corporation.

 

signature-wolcott-bryan.png

Bryan Wolcott
President & CEO

GNOT3490-UNV