Bienvenue sur le nouveau site internet Restek ! Parcourez-le et n'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires.

A compter du 30 juin 2021, votre navigateur ne sera plus pris en charge par Restek.com.
Pour continuer à le consulter et utiliser les fonctionnalités qu'il propose, nous vous suggérons d'installer un navigateur à jour. En savoir plus.

Recherche de panne : "Diviser pour résoudre"

  • Partager :

Description

(sous-titres disponibles en français)

En chromatographie en phase gazeuse, une identification de panne réussie est souvent liée à un mélange de connaissances fondamentales et à la mise en application de raisonnements simples, logiques et structurés. L’une des difficultés réside dans le grand nombre de causes possibles. La méthode « diviser pour résoudre » permet de tenter de réduire rapidement le nombre de ces causes, afin de se concentrer sur l’origine la plus probable du problème. 

Ressources complémentaires

 

Produits associés Restek

 

Transcription

Bonjour et bienvenue pour un nouveau "Conseil Restek". Vos données, votre instrument ou les deux indiquent qu'il y a un problème quelque part. Vous devez rechercher la panne. La première étape de toute recherche de panne consiste à décrire précisément le problème observé. Cependant, nous savons bien qu’un problème donné peut avoir des sources aussi diverses que variées. Comment savoir à quoi faire attention pendant la recherche de panne ? Notre méthode de recherche de panne appelée "diviser pour résoudre" peut vraiment vous aider. 

Imaginez votre instrument comme une série de composants et votre procédé comme une autre série de composants, fonctionnant ensemble pour produire vos données. Vous pouvez commencer par isoler ces composants pour les interroger individuellement. Cela vous permet de localiser le problème et d’y concentrer votre attention pour identifier la panne.  

Voici quelques exemples. Imaginez que vous repérez un pic parasite et que vous ne savez pas d’où il vient. Vous pourriez passer beaucoup de temps à vérifier les différentes étapes de votre préparation déchantillons, vos seringues et vos flacons de rinçage. Mais auparavantessayons de déterminer si le pic est dans l’instrument, s’il vient de votre GC ou de l’extérieur de l’instrument. Pour cela, nous pouvons par exemple lancer un blanc analytique, "sans injection", où l’instrument fonctionne sans aucune injection. Si le pic est toujours là, alors il convient probablement de concentrer les efforts au niveau de l’insert d’injection. Si le pic a disparu, alors l’attention devra se porter sur l’extérieur de l’instrument. 

Autre exemple : Imaginez que vous utilisiez un instrument à deux voies où les deux voies ont la même configuration, par exemple une injection split/splitless dans un détecteur FID à l’avant et à l’arrière. Si votre problème se situe à l’avant, vous pouvez commencer par inverser les extrémités des colonnes reliées aux détecteurs pour que la colonne avant soit reliée au détecteur arrière et que la colonne arrière soit reliée au détecteur avant. Recommencez votre analyse. Si le problème persiste dans le détecteur avant, comme vous avez changé tout le reste, c’est le seul élément qui n’a pas changé. Il est donc probable que le problème vienne de lui. Mais si le problème est transféré au détecteur arrière, vous savez que cela ne vient probablement pas du détecteur, mais plutôt de la colonne ou de l’injecteur. La méthode "diviser pour résoudre" peut vraiment vous aider rechercher la panne au bon endroit. Bonne chance ! Et merci d’avoir regardé ce nouveau "Conseil Restek". 

Vidéo(s) sur le sujet

GC Troubleshooting—Carryover and Ghost Peaks

Regarder la vidéo

Troubleshooting Principles

Regarder la vidéo